News

Malgré l’arrivée d’un temps plus frais, la braderie d’automne a attiré, hier, la foule des grands jours en centre-ville. De quoi mettre du baume au cœur des commerçants, attachés à cette tradition.  L’automne est bien lancé à Pamiers. Outre l’arrivée hier d’un temps plus frais, la sous-préfecture ariégeoise a goûté de nouveau aux joies de la traditionnelle braderie du mois d’octobre. Un rendez-vous marqué d’une croix blanche par les commerçants du cœur de ville.  Habitués à connaître des journées plus moroses, les professionnels de la vente profitent de l’occasion pour déstocker les articles invendus des saisons précédentes. Des promotions alléchantes qui facilitent la venue des clients à l’intérieur des boutiques. «La mise en avant d’anciennes collections est un premier pas pour présenter les dernières nouveautés et les promotions en cours», explique Annabelle Cumenges, responsable de la boutique Zoom, rue Gabriel Péri. Si la recherche de la bonne affaire reste l’élément moteur d’une telle manifestation, elle pousse bien souvent le public à découvrir ou redécouvrir des enseignes aujourd’hui délaissées au profit des centres commerciaux. Un élément dont a bien conscience Isabelle Caillaba, de la Halle du Tricot. «Les gens qui ne sont plus habitués à se promener en ville apprennent à nous connaître. En discutant et en proposant des choses intéressantes, on arrive à gagner quelques clients supplémentaires» Car le dilemme est bien présent dans l’esprit des commerçants appaméens.

 

Plaque commémorative sur le lieu de naissance ...

Plaque commémorative sur le lieu de naissance de Gabriel Fauré, au 17 Rue Major (aujourd’hui rue Gabriel Péri) à Pamiers (Photo credit: Wikipedia)

 

Laisser un commentaire